Posted on / by Capucine Coquand

« Uber ne respecte pas la loi et personne ne réagit »

TEMOIGNAGE. Membre du groupement des taxis d’Angers, Stéphane Fumar est également actif au sein du bureau du syndicat départemental des artisans taxis du 49. Il témoigne aujourd’hui de la différence de traitement qui existe entre les chauffeurs de taxis et les VTC. 

 

Quel regard portez-vous sur la présence d’Uber en France ? 

Nous avons un réel problème dans la mesure où nous, taxis, devons respecter un certains nombre d’obligations légales. Et c’est normal. Mais nous avons à côté de cela, un groupe américain qui fait ce qui lui plaît, en toute impunité. La loi GrandGuillaume, qui encadre l’activité des chauffeurs VTC n’est pas appliquée. C’est ce déséquilibre que nous pointons du doigt. On nous demande de respecter un certain nombre de règles, de suivre une formation continue, de passer une visite médicale tous les 5 ans…  Ce n’est pas le cas des VTC. Cela crée un réel sentiment d’injustice.

 

Vous demandez donc que la réglementation soit appliquée …

Exactement. On ne demande pas la lune ! Nous ne sommes absolument pas contre la présence d’acteurs concurrents. Il est d’ailleurs essentiel qu’une concurrence existe. Celle-ci nous permet d’évoluer. Mais nous devons lutter à armes égales. Nous ne pouvons pas être les seuls à respecter la loi. Prenons l’exemple des maraudes électroniques. Elles sont interdites aux VTC, mais ces derniers en font quand même. A Angers, la préfecture sait que les chauffeurs VTC exercent leur activité de façon illégale, mais elle ne fait rien pour autant. 

 

Comprenez-vous que certains taxis décident de quitter la profession ? 

Oui. Dans les grandes villes, certains ont vu leur chiffre d’affaires baisser de façon importante lorsque Uber est arrivé sur le marché. Ce n’est pas facile. D’autant plus que les autorités laissent faire. Nous ne comprenons pas l’absence de réaction politique. Pourquoi nous demande-t-on de payer des taxes à nous qui respectons la loi et pourquoi ne demande-t-on rien à ceux qui ne la respectent pas…? 

 

Pensez-vous que l’action collective permettra aux taxis de s’unir ? 

Oui, car l’univers des taxis a toujours su se mobiliser. C’est encore plus vrai aujourd’hui, à l’heure où nous sommes de plus en plus nombreux à être déçus, désabusés par la situation. 

 

Laisser un commentaire